Violence conjugale

Pour mieux comprendre

C'est quoi
au juste ?

La violence conjugale est un comportement constitué de gestes et d’attitudes qu’un partenaire adopte dans le but de dominer l’autre et de lui retirer ses droits. Elle s’exerce dans le cadre d’une relation amoureuse, actuelle ou passée. La violence conjugale survient dans un cycle sournois. La victime peut ressentir entre autres de la peur, de la colère, de l’anxiété et de l’espoir.

Insidieuse, subtile et progressive, la violence conjugale est souvent bien plus complexe qu’elle ne le paraît et est difficile à identifier quand on la vit. Quelle que soit sa forme, la violence conjugale est toujours inacceptable et elle a des conséquences à court et à long terme sur la personne qui en est victime et sur ses enfants.

 

La violence ne fait pas de discrimination : peu importe l’âge, l’éducation, la situation sociale, l’orientation sexuelle ou l’origine d’une personne, elle peut toucher n’importe qui.

Les formes de violence

 

Psychologique

Subtile et difficile à détecter

 

Verbale

Souvent banalisée

 
poing.png

Physique

La plus médiatisée

 
maison_des_femmes_icone_violence_sexuell

Sexuelle

La plus taboue

 
 

Économique

Répandue, mais méconnue

Cyberviolence

Utilisation d’une nouvelle technologie

 

Contrôle coercitif 

Priver de liberté

 

Cycle

maison_des_femmes_cycle_de_la_violence_t

Le cycle de la violence a un effet dévastateur qui se reproduit continuellement.  Ce cycle se présente en quatre phases répétitives; tension, agression, justification et réconciliation. Il est insidieux, car il s’installe progressivement et permet à l’agresseur de garder le contrôle sur sa conjointe.  Il faut comprendre que les périodes de lune de miel deviennent de plus en plus courtes et les périodes de tensions et d’agressions croissent en durée et en gravité.

 
Image de Eric Ward

Conséquences

Tout type de violence vécu peut entraîner des conséquences chez la femme et les enfants. Ces conséquences sont normales. C’est la situation qui ne l’est pas. 

 

En voici quelques exemples

  • Perte d’estime de soi

  • Stress et anxiété

  • Peur

  • Sentiment d’incompétence

  • Doute et confusion

  • Trouble du sommeil, insomnie, fatigue, cauchemar

  • Sentiment de honte

  • Culpabilité

  • Impuissance

  • Colère

  • Isolement

  • Diminution des contacts avec la famille et ami(e)

  • Perte d’appétit

  • Se sentir responsable de la violence vécue

  • Hypervigilance (être toujours en état d’alerte)

  • Dépression, idée suicidaire

  • Augmentation de la prise de médicaments, drogue ou alcool

  • Perte matérielle et salariale

  • Changement ou perte d’emploi

  • Absentéisme au travail ou à l'école

  • Incompréhension de l’entourage (jugements ou préjugés)

 

Se préparer à quitter

N’oubliez pas que vous n’êtes pas seule et nous pouvons vous accompagner à préparer votre départ.

Préparer vos papiers et effets personnels importants (vêtements, cartes, certificats)


Aviser une personne de confiance, une amie ou une intervenante

Rester discrète sur vos intentions de quitter

Trouver une maison d’hébergement à proximité ou un lieu sécuritaire pour vous et vos enfants

Interpeller le 911 si vous êtes en danger

Retirer la géolocalisation sur votre cellulaire pour éviter qu’il vous localise

Image de Vladislav Vasilev